JOAILLIER
CRÉATEUR

CRÉATEUR
DE BIJOUX

BIJOUX
DE CRÉATEUR

PAR BRUNO ALQUIER

Début d'activité en Mars 1925 Fin activité 31/12/81
DE BRASSAC À CASTRES… UN AIR DE FAMILLE

Entre un grand-père horloger et un père horloger-bijoutier, Bruno Alquier a passé toute son enfance dans l’univers du bijou. « Dès la sortie de l’école, je rejoignais l’atelier paternel où je manipulais les outils et m’amusais à démonter des montres… J’adorais déjà travailler de mes mains. Je me destinais tout d’abord à l’ébénisterie ».  A 14 ans, son père le confie à un confrère qui décèle rapidement ses aptitudes en matière de joaillerie, et le guide vers les concours d’entrée de l’école du Louvre à Paris et de la SEPR de Lyon. Il sera accepté dans les deux écoles… Sa famille choisira l’école des métiers d’art de Lyon, pourvue d’un internat, et Bruno y effectuera un CAP bijoutier et un CAP joaillier.

UNE PASSION AVANT TOUT

Débutant sa carrière chez AUGIS, grande maison Lyonnaise, Bruno Alquier ressent assez vite le besoin d’être indépendant. « J’avais envie d’être créateur avant tout, de concevoir moi-même des bijoux ». Il trouve cette opportunité dans des maisons plus traditionnelles, où il crée et développe des collections pendant une quinzaine d’années, et dirige des ateliers de production artisanale puis semi-industrielle, avec toujours un goût pour les pièces uniques. Parallèlement à son travail, il reprend les études et sort diplômé d’un Master de l’EM Lyon, avec un mémoire dont le concept développé de « bijougraph » obtient le label « Novacité » de la Chambre de Commerce Lyonnaise en 2006, qui récompense les entreprises innovantes.

atelier-transformation-bijoux-bruno-alquier-lyon
decoration-bijouterie-bruno-alquier-lyon-06-agence-architecture-interieur-marion-lanoe-lyon-vue-01
UN ATELIER DÉDIÉ À LA CRÉATION

Avril 2007 : Bruno Alquier décide de monter son propre magasin de création, avec pour credo « le bijou sur mesure et la production artisanale». Artisan d’art avant tout, il assoit vite sa notoriété sur la réalisation de pièces uniques ou en série très limitée, se plaçant largement en marge des tendances actuelles de standardisation du bijou… Avec Céline, son acolyte, la complémentarité est parfaite : « Sa personnalité et son diplôme de métier d’art apportent un autre regard sur ce que je crée, ainsi qu’une démarche artistique très intéressante ». Nichée dans un quartier chic du 6e arrondissement lyonnais, la boutique-atelier, véritable écrin chaleureux et design, constitue l’endroit idéal pour tous vos projets de création de bijou.

INSPIRÉ… PARTOUT

« Architecture, faits de société, temps qui passe… Pour créer ? Je m’inspire de tout. Aussi bien des objets m’environnant, de la personne que j’ai en face de moi, que de la mode vestimentaire en général. Si la mode est au col roulé, j’éviterai d’entamer une nouvelle collection de colliers ! Ayant grandit à la campagne, j’ai besoin d’y retourner pour me retrouver. C’est une respiration. Mes racines sont aussi source d’inspiration. Mais la ville me rattrape vite : je suis friand de musées, de sorties, de cinéma, d’expositions. Je me situe à mi-chemin entre ces deux extrêmes, et me définirais comme un citadin bien dans ses bottes (de jardin) ».

error: Le contenu est protégé.